Camp, jour 2

Publié le 23 Sep 2020
Micaël
b
113 vues

La première nuit a fait place au brouillard , à l’extérieur comme dans le regard de certains pour qui la nuit a été trop courte. Excitation. Craintes. Petites larmes. Bruit des autres. Cette nuit n’a certainement pas été la meilleure mais elle a été une grande victoire pour plusieurs: la première loin de papa et de maman.

Le petit-déjeuner est un délice : choix de pains, de confitures, de céréales, de boissons… et même option entre 2 chocolats – chauds ou froids – différents. Un grand hôtel ne ferait pas mieux !

Nous avons ensuite pris le chemin de la classe… Une classe bien particulière, avec un décor, intérieur et extérieur bien différent de notre vieux collège. Du bois partout. Un piano à queue. Une vue splendide entre les montagnes, saupoudrée d’une brume un peu tenace.

Le temps calme habituel est un peu différent de celui de la classe. Le piano remplace le crayonnage habituel.

Tamara, Pour un enfant qui naît, 2020, Micaël Chevalley

Nous avons ensuite commencé par un tour de température émotionnelle… Les élèves ont bien vécu leurs premières 24h et certains ne semblent pas très chauds à l’idée de bientôt rentrer à la maison. ensuite, c’est le tour du travail presque scolaire : une comparaison de l’environnement et des activités du camp à la montagne avec ceux de l’école à la ville. Un apprentissage de l’observation guidée tout en douceur.

La deuxième étape se fera en extérieur : une représentation précise du paysage, en particulier des éléments naturels. Au crayon gris. Avec un maximum de détails. Et de ressemblance. Toute un apprentissage. Surtout quand les élèves des autres classes sont déjà à la récréation !

Mais leur tour vient également et la matinée se termine par une – très – longue récréation. Il faut dire qu’il y a de quoi faire, entre le terrain de foot, la plaine de jeux, les trottinettes, les skateboards,… et j’en passe !

Après un dîner encore une fois copieux et délicieux, c’est un après-midi sous forme d’ateliers au choix qui attend les élèves. Entre silhouettes créatives, sport, ballade à la rivière, forêt, trottinettes & zoo, … les élèves n’ont que l’embarras du choix.

Cette deuxième journée s’achève ici, le scribe échangeant sa place avec Béatrice pour la fin de la semaine. Nul doute que de belles aventures sont encore au programme avant de rejoindre – avec beaucoup de joie pour la plupart – les parents à Lausanne.